Quand l'art africain s'expose à Lausanne

Laurence Desbordes, L'illustré, April 14, 2021

Cela fait un peu plus d'un an que la galerie Foreign Agent a ouver ses portes à Lausanne, à deux pas du lac. Celui qui a décidé de mettre en avant des oeuvres d'art provenant de l'ouest et du sud du continebt africain s'appelle Olivier Chow. Fils des artistes Doris Pache et Franklin Chow, le quadra s'est d'abord orienté vers l'humanitaire, où il a sévi pendant plus de vingt ans sous la bannière du CICR. Ses missions l'amènent notamment au Rwanda, en RDC, en Guinée-Bissau ou encore en Haïti. En mixant son besoin de passer à autre chose, son ADN de fils de peintres et son expérience africaine, le Sino-Suisse est lui aussi passé du côté artistique en ouvrant sa galerie. En ce moment et jusqu'à la fiun du mois d'avril, c'est Maurice Mboa qui y est mis à l'honneur. C'est la première expo en solo depuis 2017 du Camerounais installé aux Paquis, à Genève. Son titre? Superlife. Une manière pour l'artiste  de célébrer l'immortalité de tout être vivant. Car, depuis que, en 2020 la Faucheuse a essayé de l'attraper au coin d'une rue genevoise alors que son aorte et son artère coronaire s'étaient mises à se bécoter d'un peu trop près, l'artiste n'a cesse  de démontrer, à travers des portraits sans visage qu'il martèle, façonnne et peint sur de grandes plaques d'aluminium, que l'âme de toute créature est éternelle.

 

Superlife de Maurice Mboa, jusqu'à fin avril, galerie Foreign Agent, av. d'Ouchy 64, Lausanne, 021 909 00 07, www.foreignagent.ch